Comment être dans la co-construction ?

hello,
you,
PYT

Aujourd’hui c’est le nouvel article de Marcy, ouh yeah !

Vous avez été promu manager ? Vous êtes juste curieux-rieuses de la gestion des relations interpersonnelles ? Si c’est le cas, vous êtes au bon e n d r o i t. Parlons persona !

Oui, je pose mes mots comme je pose mes lettres parce que c’est important de donner le ton de l’épisode 2, RIGHT NOW. On va parler aujourd’hui des situations de stress des différents Persona (soit type de personnalité établis par Paul Watzlawick). N’est ce pas parfait pour mieux comprendre les gens autour de vous ? Eh bah si. Si vous avez loupé l’épisode 1, c’est ici, c’est cadeau 🎁

Pour rappel, la matrice Persona et la pyramide de Maslow :

Bonne lecture !

1) Les styles (persona) et les situations de stress

 

Les situations de stress ne sont pas les mêmes suivant les Personna et chaque style réagit de manière différente en cas de situation anxiogène. Un tour de piste s’impose pour comprendre ce qu’il en est, c’est parti ? LET’S GO !

Promouvant

Son facteur de stress : une situation qui stagne qui n’a pas d’enjeu, sans challenge, sans visibilité sur le long terme.

Réaction en situation de conflit : se fâche, combat avec émotivité, peut être déraisonné.e voire humiliant.e.

HaaaaAAAaaah !

Facilitant

Facteur de stress : une situation caractérisée par des rapports conflictuels avec les personnes qui l’entourent, notamment quand elles lui sont chères.

Réaction en situation de conflit : se replie avec émotivité (mais peut revenir avec rancune), pleure facilement sous stress, bégaie, ne trouve plus ses mots, n’arrive plus à communiquer de façon rationnelle et tient pour langage des mots en rapport à l’affect.

Ooouuuuiiiiin !

Analysant

Facteur de stress : situation où il faut agir vite, situations de « quitte ou double », situation d’urgence qui demande de l’improvisation.

Réaction en situation de conflit : se replie avec logique (mais peut revenir avec des arguments tangibles), va pinailler sur des détails, va se montrer inflexible au premier abord car il ne peut se résoudre à l’improvisation.

Nooooooon.

Contrôlant

Facteur de stress : une situation où le contrôlant n’a pas d’emprise, de prise sur les décisions ou les actions, ou bien une situation stratégique qui ne se passe que sur de la subjectivité, de l’émotionnel.

Réaction en situation de conflit : combat avec logique, parlera très peu en émettant une ambiance glaciale. S’appuiera très froidement sur des faits. Un peu creepy en somme.

Huuuuum.

2) Les relations entre chaque persona.

 

Chaque style est l’opposé de celui qui lui fait face en diagonale dans la matrice. Entre eux existent des risques accrus de conflits ! Voici les sujets de divergence que vous pouvez rencontrer :

Promouvant / analysant

Un promouvant trouvera l’analysant besogneux, incapable de montrer de l’enthousiasme pour ses nombreuses idées, douchant chacune d’elles avec la liste de tous les nouveaux problèmes que ces nouvelles idées peuvent engendrer (l’analysant étant un pessimiste par défaut craignant les méthodes non éprouvées), et retardant l’avancée de chacune d’elles par de longues études avant d’être capable de s’engager. Bref, pour lui, l’analysant est un boulet !

YOU S*CK.

À l’opposé, l’analysant trouvera le promouvant dangereux avec toutes ses nouvelles idées qu’il souhaite expérimenter à tort et à travers, tout en étant incapable de les suivre sur le long terme, plus intéressé par le paraître que par l’étude des sujets (qui est cependant, le domaine de prédilection de l’analysant). Bref, selon lui, le promouvant est un imposteur !

YOU LIAR !

Contrôlant / facilitant

Un contrôlant trouvera le facilitant trop gentil, incapable de prendre des mesures coercitives nécessaires à la bonne marche du projet, ou de trancher sans rechercher le consensus autour de lui. Bref, pour lui, le facilitant est un mou !

DO SOMETHING
YOU CRACKHEAD

Inversement, le facilitant trouvera le contrôlant trop rigide, dénué de sentiments, et prêt à tout pour avancer sur ces chantiers. Bref, pour lui, le contrôlant est un sentinel, voire un tueur !

you. better.
ESCAPE.

3) Je dois échanger avec différents Persona, comment je faiiiiis ?!

Alors déjà : on reste calme. Ensuite, si t’es asthmatique, va prendre ta Ventoline. Ensuite tu t’imposes en qualité de manager : tu vas résoudre ces différents, tu vas désamorcer ça en ajustant ton approche. Dis toi que ce n’est pas pire que gérer les blagues vaseuses de Tonton Roger qui a encore un peu forcé sur l’alcool et promulgué son adhésion à des partis politiques extrémistes entre le fromage et le dessert. En vrai, ça va aller ! Tu te mets au milieu de cette prise de tête, tu deviens un chef et tu suis mes conseils ci-dessous pour interagir avec chacun des Persona avec brio :

action !

Pas à pas avec chaque type de persona : 

Avec le Promouvant

À faire :

  • le féliciter et valoriser son travail en public
  • l’alimenter en sujets novateurs
  • le faire rêver et le promouvoir comme une boîte à idées

À éviter :

  • le cantonner à des tâches peu valorisantes
  • le réprimander en public
  • alimenter son caractère (à tendance humiliante en cas de conflit) en le prenant comme exemple. La comparaison fonctionne avec ce type de personnalité.

À lui apprendre :

  • écouter les autres
  • respecter les contraintes matérielles (horaires, délais, budgets)
  • l’empathie proactive

Avec le Facilitant

À faire :

  • l’intégrer à un groupe et le faire travailler en équipe
  • lui montrer de l’intérêt (le cocooner)

À éviter :

  • le faire travailler en autonomie totale, avec peu de contacts humains
  • le couper des autres, le mettre à l’écart (il peut vraiment très mal le vivre et finir par s’exclure en n’étant plus du tout actif)

À lui apprendre :

  • se fixer et tenir ou faire tenir des objectifs
  • gérer les conflits avec rationalité
  • apprendre à être honnête, à faire valoir son avis

Avec l’Analysant

À faire :

  • lui donner des sujets pointus à traiter, plutôt en autonomie
  • le sécuriser en lui donnant un cadre et des deadlines réalistes

À éviter :

  • le faire trop dépendre du travail des autres
  • lui donner des sujets de prospective « flous »

À lui apprendre :

  • prendre des risques et effectuer des approximations (en procédant par des deadlines pas à pas, comme une itération)
  • tenir les objectifs de coûts et de délais (il a tendance à la sur qualité)
  • s’extérioriser et sociabiliser sans le brusquer, auquel cas, vous allez le perdre

Avec le Contrôlant

À faire :

  • le responsabiliser (travail par objectif)
  • l’alimenter en challenges motivants ?‍
  • lui laissant le temps de “chauffer” avant d’aller droit au but (il sera beaucoup plus efficace que s’il fonce, car il risque de s’époumoner ou d’effrayer ses collaborateurs par son leadership naturel) ♨️

À éviter :

  • le cantonner à des tâches où il ne peut pas avoir des prise de décisions stratégiques

À lui apprendre :

  • la tolérance et l’empathie (il peut être blessant par ses propos sans même le vouloir, mais cela peut nuire considérablement à une ambiance de collaboration saine)
  • être plus jovial.e, moins froid.e (surtout il a des postes managériaux)
  • Et voilà comment ajuster votre dialogue, pour désamorcer un conflit, avec chaque type de Persona. Pas mal hein ?
je sais,
de rien !

4) Est-ce que je peux me fier à ça ? 

Et là, vous vous dites « mais c’est extrême, comment on peut ranger 7 milliards de personnes dans 4 catégories, c’est pas nuancé comme truc, moi j’aime pas gngngngnah ». Je n’ai qu’une chose à vous dire : C’EST VRAI ! JE SUIS D’ACCORD, c’est pas cohérent !

C’est pourquoi j’ai poncé le sujet, et je me suis dit en tant que petit bout de femme alphanumérique avec un cerveau plus ou moins fonctionnel, que la matrice pouvait fonctionner comme des mathématiques : il suffirait de diviser par 4 les 4 personnas pour atteindre davantage de nuances, avec des profils modérés au centre et des extrêmes sur les bords. Et vous savez quoi ?!

Et bah ça a fonctionné ! Mieux encore, je me suis dit qu’on pouvait certainement croiser ça avec les 16 personnalités du MBTI (j’y reviendrai dans l’épisode 3, on fera des petits tests et tout ce sera rigolo) et… TADA :

Nous avons là toutes les nuances de chacune des personnalités.

En effet, vous pouvez tout à fait être un profil entre-deux (et c’est là que ça se corse, ou que ça se bonifie selon le contexte). À la vie comme en politique, il y a des extrêmes et des nuances ! ?

Ainsi, il est tout à fait possible d’être un “analysant” à tendance facilitant ou un promouvant renforcé. Moi, par exemple, je suis clairement un “contrôlant modéré” : je vise l’empouvoirement dans mes objectifs d’accomplissement personnel et pour autant, je recherche mon intégration et la participation à une histoire commune (qu’elle soit dans le contexte de l’entreprise ou bien le contexte amical).

Je m’amuse d’ailleurs à me qualifier de leader grégaire, je me vois un peu comme une oie sauvage (voilà je crois que savez pas mal de choses sur moi là) ?

Je vous conseille de tenter l’expérience par vous même en superposant les différentes matrices afin de voir où vous, personnellement, vous situez.

On approfondit ça au prochain épisode ? Vous restez tuned ?

Il convient de dire que ces matrices sont là pour alléger votre approche mais aussi :

  1. elles renforcent votre échange avec les personnes que vous visez lors de vos recrutements;
  2. cet outil permet de mener à bien des échanges lors de prospections commerciales;
  3. de renforcer l’efficacité des travaux de groupes;
  4. canaliser Tonton Roger lors du prochain dîner de famille.

Vous êtes friand.es de ce type d’outils ?

J’espère que ça va vous aider !

Je vous dis à bientôt pour la suite,

au nouvel épisode !

Marcy Charollois

Auteur Marcy Charollois

Plus d'articles de Marcy Charollois

Laisser une Réponse