Skip to main content

Le concours Angular Champion est terminé et il a révélé une pépite, Quentin Schuler.

J’ai eu la chance d’Ă©changer avec lui Ă  ce sujet, dĂ©couvrez qui est le Champion Angular đź‘‘

 

Q : Hello Quentin ! Merci de prendre le temps de répondre à mes questions ! Comment vas-tu ?

 

Super ! Je suis ravi d’être le champion du mois. 

Q : D’abord, Félicitations pour ton titre Angular Champion 🏆 Est ce que tu es fier de cette performance ? Tu t’attendais à gagner quand t’as appuyé sur “Démarrer le test” ? 

 

A vrai dire, je n’étais mĂŞme pas au courant qu’un concours sur le sujet Ă©tait en cours. J’ai reçu plus tĂ´t un email m’annonçant que j’étais classĂ© premier parmi le top 100 des dĂ©veloppeurs de la plateforme. C’est dans l’optique d’asseoir cette position que j’ai entrepris de rĂ©pondre Ă  quelques autres QCMs de la plateforme – dont Angular. J’ai Ă©tĂ© bien inspirĂ© Ă  priori !

Q : Comment ça se fait que tu aies un niveau aussi élevé en Angular ? C’est une techno que tu utilises dans ton travail ?

 

Effectivement, c’est une technologie que j’adore et que je propose souvent à mes clients. C’est propre, intelligemment construit, l’expérience développeur est soignée et la plateforme est fonctionnellement très complète.

Q : Quel Ă©tait ton premier contact avec cette technologie ? Qu’est-ce que tu as construit avec la première fois ?

 

J’ai découvert Angular (AngularJS) dans sa première version à l’époque des controllers et des scopes. L’approche de la librairie était révolutionnaire. Malheureusement, certains concepts étaient assez mal compris par la majorité des développeurs. En résultaient des applicatifs lents et truffés de bugs insidieux. J’ai donc naturellement suivi de très près le développement de la seconde mouture. Il était question d’une réécriture complète ayant pour but de corriger tous ces écueils. La core team discutait beaucoup avec la communauté pour partager leurs idées et leurs brouillons de conception. Et surtout, ils plaçaient l’expérience développeur au centre de tout.

Je ne sais mĂŞme plus ce que j’en ai fait la première fois tant ça me paraĂ®t loin ! La release finale a eu lieu le jour de mon anniversaire – j’imagine que Google souhaitait ainsi m’exprimer sa tendresse.

Q: Comment as-tu dĂ©veloppĂ© ta connaissance de la techno ? Quels conseils donnerais-tu Ă  nos pairs (jeunes et moins jeunes) qui veulent s’amĂ©liorer sur le sujet ?

 

Il est nĂ©cessaire de faire de la veille technologique. C’est une Ă©tape cruciale dans la vie d’un dĂ©veloppeur. Il faut prendre le temps de dĂ©couvrir de nouvelles technologies, de nouvelles mĂ©thodes et surtout ne pas avoir peur de les essayer – quitte Ă  les mettre de cĂ´tĂ© si finalement elles ne vous plaisent pas. Il ne suffit pas de lire la documentation pour apprendre une technologie, n’hĂ©sitez pas Ă  ouvrir votre Ă©diteur de code prĂ©fĂ©rĂ©. Testez les exemples que vous trouvez. Jouez avec !

Q : Les développeurs veulent savoir quel est l’avis du champion. Quel est le futur d’Angular ? Est-ce que la techno va évoluer, prendre de nouveaux virages ? 

 

RĂ©cemment, nous avons eu droit Ă  une rĂ©Ă©criture du moteur de rendu – baptisĂ© Ivy – qui amĂ©liore grandement les performances de build et l’expĂ©rience dĂ©veloppeur. C’est un bel accomplissement qui aura vu le jour. Mais l’anĂ©antissement total d’IE 11 est certainement ce qui va nous arriver de meilleur ces prochains mois. La core team travaille en parallèle sur une fonctionnalitĂ© faisant monter finement la tempĂ©rature des processeurs. L’idĂ©e Ă©tant de permettre la cuisson des Ĺ“ufs sur les unitĂ©s centrales. J’ai lu quelque part qu’ils feraient aussi le cafĂ©. Cependant, je ne sais pas quel algorithme ils vont utiliser pour y parvenir.

Q : Tu codes avec d’autres technos qu’Angular ? C’est quoi celle que tu préfères ? Et pourquoi ?

 

Je travaille essentiellement avec le framework Symfony (dont j’ai obtenu la certification), PostgreSQL et Angular. C’est mon triplé gagnant. J’aime vraiment ce que Symfony a pu apporter dans l’écosystème PHP, mais les technologies frontend restent mon pêché mignon. Le résultat est plus proche des utilisateurs que ne le sera jamais une API REST. Grâce au JavaScript, j’ai le pouvoir de rendre la navigation impossible en plaçant des pop-ups RGPD et de centaines d’encarts publicitaires bien envahissants.

Q : Comment as- tu trouvĂ© le QCM ? Qu’est-ce que tu as pensĂ© des questions ?

 

J’ai trouvé le QCM très bon. Les questions étaient bien tournées et sans ambiguïtés. D’autres ne sont malheureusement pas aussi bien construits.

Q : J’ai vu que tu codais depuis 15 ans et que tu travaillais dans le monde de la tech depuis 12 ans déjà, tu peux nous expliquer ton parcours ?

 

Ă€ l’âge de 14 ans, j’ai dĂ©couvert Flash – Paix Ă  son âme. Je rĂ©alisais alors de petites animations très rĂ©crĂ©atives dans l’esprit Happy Tree Friends et South Park. Très vite, j’ai dĂ» exploiter l’ActionScript pour rendre ces animations interactives. Mes premières lignes de code, mes premières frustrations, mes premiers claviers brisĂ©s. Ă€ 16 ans, je rĂ©alisais des sites web entièrement en Flash Ă  la SEO irrĂ©prochable avec les laurĂ©ats des FWA comme inspiration majeure. Quelques annĂ©es plus tard, Steve Jobs se sera occupĂ© de tuer mon business. Fort heureusement, j’avais dĂ©jĂ  commencĂ© ma transition vers le PHP avec Zend et Symfony puis vers le JS avec le boss incontestĂ© de l’époque : jQuery. Venant de Flash, c’était quand mĂŞme une expĂ©rience plutĂ´t limitante. Cependant, le HTML5 a su s’étoffer de fonctionnalitĂ©s essentielles au web moderne. Puis le dĂ©veloppement frontend est devenu quelque chose de concret grâce Ă  des frameworks comme Ext JS ou Backbone.js. Quelques annĂ©es plus tard, d’autres challengers tels qu’Angular, React ou Vue sont venus prendre le relais. Qwik fera peut-ĂŞtre de mĂŞme. J’ai vĂ©cu toutes ces rĂ©volutions au fil des ans. Une technologie après l’autre, me voilĂ  devenu senior.

Q : Ce beau parcours fait qu’aujourd’hui tu es en freelance à ton compte ! Tu fais quoi chez Neosyne ? C’est quoi ta journée type ? 

 

Je suis un peu le mix de plein de choses. Le plus glamour Ă©tant de facturer et relancer les clients. En boucle parfois. Mais de temps en temps j’arrive Ă  Ă©crire une ligne de code ! Les journĂ©es se suivent mais ne se ressemblent jamais. Il m’arrive de passer des journĂ©es entières sur de la conception logicielle, d’autres Ă  dĂ©velopper ou faire de la veille technologique. Je fais parfois du conseil, de l’audit et mĂŞme de la formation. Mes journĂ©es sont organisĂ©es selon les besoins de ma clientèle.

Q : Trop cool ! Je suis contente d’avoir pu rencontrer le dernier Champion en titre 👌🏼 Le prochain concours arrive bientôt et c’est sur l’Accessibilité Web, tu t’y connais sur ce sujet ? Tu vas y participer ? 

 

Trop peu. Malheureusement, c’est une thĂ©matique assez nĂ©gligĂ©e voire difficile Ă  apprĂ©hender pour quelqu’un de « valide ». Il n’est pas simplement question de balisage, c’est beaucoup plus profond que ça et il faut Ă©normĂ©ment d’outils et de connaissances pour le faire correctement. Je vais devoir m’y mettre pour participer au prochain concours mais avec un peu de chance nous aurons l’occasion d’en parler la prochaine fois !

 

Encore merci Ă  Quentin, notre Angular Champion, qui a rĂ©pondu Ă  mes questions ! Le QCM Angular est encore disponible, peut ĂŞtre que l’un d’entre vous rĂ©ussira Ă  battre le number 1 !

Insaf Chaabane

Auteur Insaf Chaabane

Plus d'articles de Insaf Chaabane

Laisser un commentaire