Le leadership guidé par la Matrice Belbin !

Aujourd'hui, je vous
introduis la matrice
BELBIN !

Hey ! Je vous propose les bonnes conduites qui vont clairement vous aider ! Voyez comment vous pouvez faire de vos collaborateurs une dreamteam productive, authentique et surtout positive grâce à la matrice Belbin.

Bonne lecture !

1) Soyez accompagné.e d’une personne qui compense votre tempérament.

Je vous conseille vivement d’être accompagné.e d’une personne qui va vous seconder, vous épauler. C’est nécessaire. Choisissez une personne de confiance. C’est important pour la survie du groupe. 

Ne devenez pas, cependant, un duo maléfique. Ce n’est pas l’effet recherché. 

Communiquez ce que l’un a pu observé dans le groupe : l’avancée du travail, les conflits internes, les moments de doute mais aussi la connivence des coéquipiers, les difficultés résolues, les moments de cohésion. ? #lepositifçacompteaussi

Je pense qu’il est important de considérer votre relation comme privilégiée, cela mènera à bien votre objectif. Cela vous permettra, en tant que manager, d’appréhender les différents ajustements que vous allez rencontrer.

Pensez itération et positivité. Le chemin peut être plein d’embûches mais en tant que capitaine, vous devez avoir quelques coups d’avance !

Si vous savez que vous avez une tendance colérique (profil contrôlant), entourez vous d’une personne plus calme (profil analysant). Vous voyez ce que je veux dire ? 

Si non, GO vers PERSONAAA !

un duo en
équilibre

2) Comment stimuler chacun des membres de mon équipe grâce à Belbin ?

“Une équipe est plus qu’un simple regroupement de personnes correspondant à divers intitulés de postes. Il s’agit d’un rassemblement d’individus jouant chacun un rôle compris des autres membres. Tous ces membres recherchent certains rôles et leur performance est optimale dans les rôles qui leur paraissent les plus naturels.”

Dr.Meredith Belbin

J’insiste : on ne vous demande pas du contre-nature. Sachez qu’en tant que manager, vous n’obtiendrez rien. Ah si, attendez : vous obtiendrez le mécontentement de votre collaborateur.trice, de la frustration et des risques d’étincelles. Surtout face aux profils les plus bornés (types contrôlants/analystes). Rien de pire pour ne pas avancer tous ensemble.

Je peux vous assurer que ça peut pourrir des soirées à la maison quand on rentre du boulot.

gnnnnnnnnngnnnnnnngggnnnn

3) La matrice Belbin, sauveuse des travaux de groupe.

Du coup, si c’est vraiment compliqué, que personne ne collabore efficacement, faites passer un test rapide et pensé à 100% pour la gestion de projet de groupe. Je vous donne le lien du test qui va aider votre équipe (oui, clique sur la graine, parce qu’on en prend toujours) ?

Il s’agit là de la matrice Belbin, créée par Meredith Belbin. C’est un outil sérieux qui permet de mettre ensemble les membres d’une équipe et qui s’appuie sur l’harmonisation de 9 profils classés en trois catégories (3×3, t’as compris) :

  • ceux-celles portés sur les gens, le contact ?
  • ceux portés la réflexion, le cérébral ?
  • ceux-celles animés par le dynamisme, l’action ?

Résultat de recherche d'images pour "belbin en français"

4) Pensez DMAIC.

Pour apprendre à fusionner chaque type pour en faire des groupes homogènes et épanouis, il faut penser à DMAIC (Définir, Mesurer, Analyser, Improve (améliorer), Contrôler). Il s’agit des différentes phases que vous allez traverser, dans l’ordre et les personnalités à mobiliser lors celles-ci. Voyez plutôt :

  • Définir : mettez un coordinateur et un propulseur ensemble lors de cette phase. Les coordinateurs ont tendance à adopter un approche générale et sont donc adaptés à l’identification des besoins ainsi qu’à la formation de la charte des projets. Impliquez les propulseurs dans l’énoncé des objectifs et l’élaboration du calendrier.
  • Mesurer : mettez un promoteur et un organisateur ensemble lors de cette phase. Les promoteurs sont parfaitement placés pour recueillir des informations externes (feedbacks prestataires, clients, fournisseurs, etc). Ils vous fournissent ainsi d’excellents indicateurs à prendre en compte. Les organisateurs, eux, conviennent aux méthodes axées sur le processus. Évitez d’impliquer des concepteurs pendant cette phrase, ils ne sont pas adaptés à ce niveau du processus.
  • Analyse : mettez un concepteur, un priseur et un expert ensemble lors de cette phase. Les concepteurs conviennent parfaitement à l’identification des problèmes à l’aide de méthodologie de travail préexistantes. Cependant, ils peuvent avoir une facilité à « l’hypothèse facile ». Les priseurs sont importants et analytiques vont chercher la cause profondes du problème. Les experts possèdent une spécialisation où leur domaine d’expertise peut limiter leur capacité à identifier les causes profondes. Ils sont cependant plus long à la détente, ils peuvent de ce fait créer de la frustration chez les autres membres du groupe.
  • Improve (Améliorer) : mettez un organisateur et un perfectionneur ensemble lors de cette phase. Les organisateurs sont des personnes méthodiques et systématiques qui suivent des process existants. Ceci dit, c’est un type qui peut compenser un process inefficace. Mettre les organisateurs à cette phase leur permet de comprendre comment le-dit changement améliore l’efficacité globale. Les perfectionneurs ont le soucis du détail et sont adaptés à l’élimination des défauts. Ils sont enclins à la création d’un système anti-erreurs pour l’avenir du process, du produit, etc.
  • Contrôle : mettez en comité les priseurs, coordinateurs, organisateurs et les soutiens. Impliquer les priseurs dans la création d’un plan de continuité pendant cette phase. Lors de la gestion d’équipe du projet, utilisez des coordinateurs pour identifier et mobiliser les compétences de la phase finale. Les rôles de soutien permettront de créer des storyboards et de célébrer les succès de l’équipe. Ils aideront aussi les organisateurs à s’adapter aux nouveau processus en faisant office de médiateurs.

Et voilà, cette classification vous permettra de mettre en groupe, sous-groupes les personnes de votre équipe ! Quoi de mieux que l’harmonisation ?!

Ça vous évitera de finir comme ça :

é c o u t e z - m o i

5) À retenir de Belbin : 

Mobilisez les gens en sachant ce pour quoi ils sont bons, pertinents et efficaces. Créez des duos de travail, des sous groupes suivant les forces de chacun.

Il serait idiot de croire qu’en ayant les meilleurs éléments d’un côté, vous arriverez au résultat obtenu.

Vous serez même choqué.e des mélanges de tempéraments que vous pouvez associer pour un résultat des plus efficaces (en temps, argent et relationnel) !

Last but not least !

En conclusion, si vous êtes davantage contrôlant/promouvant, vous rangez votre ego dans votre poche et vous prenez en compte l’avis des autres. Oui, oui, c’est important pour la survie de tout le monde ?‍

Si vous êtes davantage analysant, ne restez pas bloqué sur le résultat : un peu de souplesse !

Si vous êtes davantage facilitant, vous pouvez prendre du gap et être moins conciliant !

Marcy Charollois

Auteur Marcy Charollois

Plus d'articles de Marcy Charollois

Laisser une Réponse