Skip to main content

Oui ! Le JUG Summer Camp vient de finir, et j’ai dormi plusieurs dizaines d’heures ce weekend pour récupérer du voyage (et des moments de convivialité).

L’évènement phare de La Rochelle sert d’amorce à la saison de conférences 🏁
Dans quelques semaines, ça sera Devoxx. Nous, on sera à Cloud Nord, au DevFest Strasbourg, et à celui de Lille.

C’est un évènement à taille humaine, une trentaine de speakers, 150 participants en entrée gratuite, grâce aux sponsors : Serli, Elastic et OVHCloud.
Je suis content d’avoir pu parler à tous les speakers, et en particulier à des nouvelles têtes, que l’on jamais vu sur scène. C’est vraiment chouette !

Ce qui rend les développeurs heureux en 2021 ?

C’est le titre de la conférence qui m’est régulièrement demandée en ce moment et que j’ai donnée à La Rochelle.
En fait à chaque fois que je la donne, nous avons de nouveaux répondants qui participent à l’Enquête. Cela fait émerger de nouveaux thèmes, de nouvelles idées que l’on voudra mettre dans le livre de WeLoveDevs. On débrief des résultats chaque semaine sur Twitch (Mercredi 11h30) et on écrit des questions à poser aux invités du Podcast !

J’ai choisi 6 thèmes pour cette conférence. Et pour chaque angle, je vous ai proposé une lecture pour votre développement personnel.

Les 6 thèmes sont :

  1. La Bienveillance
  2. Parlons Salaire
  3. La Gouvernance IT
  4. Les Moyens (de faire du travail de qualité)
  5. Le Télétravail
  6. Agile VS Craft

J’ai l’impression que ces thèmes se complètent bien et permettent de faire un tour complet sur la question.
Et voici la liste de lecture, que je vais développer tout de suite 😃

  1. « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » – Marshall Rosenberg (FNAC)
  2. « Radical Candor » – Kim Scott (FNAC)
  3. « Financial Intelligence for IT Professionals » – Karen Berman & Joe Knight (Amazon)
  4. « The Adventures of an IT Leader » – Richard L. Nolan (FNAC)
  5. « Test Driven Development by Example » – Kent Beck (Amazon)

La communication non-violente

Il est évident dans les retours, que ce qui nous rend heureux, c’est la bienveillance. Par contre on ne sait pas trop comment on l’a obtenu.
Une partie de la réponse est dans notre style de communication. Adopter une communication non-violente adoucit nos rapports aux autres et nous permet de construire une relation avec eux.

Si la bienveillance, c’est ce sentir à l’aise pour prendre des initiatives, au risque de faire des erreurs, alors la CNV est un soft-skill indispensable pour le développeur qui aspire à être heureux.

Le livre de Marshal Rosenberg est un peu le manifeste du mouvement qui a pu connaître quelques dérives. En tout cas le lire, vous aidera à prendre du recul.

« Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » – Marshall Rosenberg (FNAC)

L’art de créer des relations – Radical Candor

Le livre de Kim Scott était d’abord conçu pour l’usage des chefs d’entreprises, mais s’est révélé pertinent pour tous les managers. Et puisque la bienveillance est l’affaire de tous, en réalité, tous les cadres devraient le lire pour améliorer leur quotidien.

Kim Scott donne des méthodologies pour les managers, mais surtout elle raconte sa vie professionnelle, les erreurs qu’elle a faite, les expériences qu’elle a vécues et ce qu’elle en a forgé comme conviction.

On en retire un savoir-faire pour créer une relation solide avec ses pairs, un guide pour construire une culture du feedback.

Vu que les quelques personnes que nous voyons au quotidien sont particulièrement indispensables pour notre bonheur quotidien, il ne faut pas attendre pour construire un lien avec elles.
Cela devient un deuxième soft-skill indispensable pour les développeurs qui veulent plus de bonheur.

« Radical Candor » – Kim Scott (FNAC)

La Gestion Financière

Vous n’allez pas devenir comptable demain. Par contre, faire des choix de carrière nécessite de comprendre deux trois détails en gestion financière.
C’est clairement le cours que j’aurai dû prendre en école d’ingé et que j’ai dû apprendre par moi-même ensuite.

Pourquoi apprendre à comprendre les chiffres ? Parce que cela vous aidera à comprendre quelle est la valeur perçue comptablement de votre équipe, application, personne. Et vous prendrez des décisions de carrière plus éclairées. Vous pourrez défendre un choix de make or buy. Vous pourrez comprendre quelle équipe rejoindre pour avoir de meilleurs moyens, et in fine, une meilleure considération financière (gagner plus de thune 💰).

« Financial Intelligence for IT Professionals » – Karen Berman & Joe Knight (Amazon)

La Gouvernance IT

« Pourquoi mon équipe est passée de 80% d’internes à 80% d’externes ? »
« On nous a pris notre projet et il est dans une ESN maintenant. Ça veut dire qu’on ne nous fait pas confiance ? »

En réalité, en général, lorsque l’on externalise un projet c’est parce que l’on veut que les internes se concentrent sur les projets à haute valeur ajoutée.
Pourquoi ce n’est pas clair la Gouvernance IT dans les entreprises ? Parce que parfois il n’y a pas de consensus parmi les décideurs et qu’il n’y a pas de ligne claire, plutôt plusieurs lignes rouges et il s’agit de naviguer au milieu. Dans tous les cas, cela vaut le coup d’apprendre, pour pouvoir poser les bonnes questions. Vous verrez que vous serez mieux considéré ensuite.

Cela ne concerne pas que les internes également. Chaque ESN a une stratégie de compétence directement, une façon d’agir sur le client différente. Il ne s’agit pas seulement de placer du consultant pour gagner de l’argent. Et il est important de comprendre tout ça !

Le livre que je vous recommande était une de mes lectures universitaires. C’est un des rares livres que j’ai poncé en quelques heures d’une traite. Il est romancé à la façon d’un livre héroïque. Notre héro est parachuté en tant que DSI et découvre tout avec des yeux nouveaux. THE HARD WAY.

« The Adventures of an IT Leader » – Richard L. Nolan (FNAC)

Plus le logiciel produit et de qualité, plus on est bien payé

Oui, tu peux me dire que tester ton projet n’est pas utile ou pertinent pour X raisons.

Mais la vérité, c’est que les équipes qui savent tester codent aussi vite que les autres, et dorment mieux le soir. Et si l’on veut changer de job demain, celui qui nous proposera le meilleur salaire sera sûrement celui où l’équipe teste son code. Par contre faudra savoir tester pour être pris.
Alors autant apprendre le TDD maintenant. En dose homéopathique 30 minutes, 3 fois par semaine.

Le livre que l’on vous propose est particulièrement recommandé par notre communauté sur Twitter.
Je vous recommande aussi de regarder le contenu de Benoit – Artisan Développeur sur Youtube.

 

« Test Driven Development by Example » – Kent Beck (Amazon)

Tout n’a pas été dit ici !

Il y a plus d’une quarantaine de thèmes qui ont été remontés dans l’Enquête. Alors je vous invite à contribuer aujourd’hui.
Vous pouvez écouter nos Podcasts pour vous inspirer ! (Spotify, Apple Podcast, Youtube)

Et le lien vers mes slides est ici.

Et j’espère que l’on pourra se rencontrer et échanger lors d’un prochain évènement 😃

Damien Cavaillès

Auteur Damien Cavaillès

Plus d'articles de Damien Cavaillès

Laisser un commentaire