Photo d’une partie de l’équipe avant l’arrivée du COVID-19

 

La situation chez Blacksmith🚦

Bonjour à Tous, c’est Jeff qui vous parle à l’occasion des Rendez-Vous en Bureaux Inconnus !

Diplômé d’un Master 2 MIAGE (informatique et gestion d’entreprise), j’ai été consultant dans les milieux de la banque et de l’assurance avant de devenir Fondateur et CEO de Blacksmith.
J’enfile aujourd’hui ma casquette d’intervieweur pour aller à la rencontre de mes collègues télétravailleurs.euses.

C’est parti !

Depuis le confinement v1.0, le télétravail s’est imposé aux entreprises françaises.
Perçu comme risqué ou dangereux par un certain nombre d’entreprises qui s’y sont dirigées à contre-cœur, d’autres ont embrassé ce changement. 

Chez Blacksmith, le télétravail était plus un fonctionnement occasionnel qu’une habitude.

Comment le télétravail s’installe-t-il chez Blacksmith ?🤔

En janvier 2020, nous sommes donc à 100% avec une équipe qui travaille au sein de nos bureaux parisiens.

En fait, depuis le premier confinement, on peut dire que la tendance s’est bien inversée § On compte une majorité de l’équipe en télétravail, un employé aperçu pour la dernière fois au bureau en février et même un départ de Paris !

D’ailleurs, une fois que nous étions sûrs que chacun était équipé pour télétravailler, nous avons pu conserver les mêmes rituels qu’auparavant.

Outre les échanges informels dans la room “machine à café”, nous avons conservé un daily meeting qui nous permet de faire un point rapide sur les différentes tâches de chacun et l’avancement des projets mais aussi une séance démo de fin de sprint où chacun présente ses avancées à l’équipe avant de recetter les livraisons.

S’il y a besoin d’approfondir des sujets sur des projets, des problématiques techniques, etc. on va spontanément se faire un point en visio ou en call.

 

Le point de vue des collaborateurs.trices🧐

Aujourd’hui nous allons nous intéresser aux cas de Matt (Lead Dev) et Melow (Directrice Artistique) pour découvrir ce qui a changé depuis qu’ils sont passés au télétravail régulier ou au full-remote.

Matt était habitué au télétravail (env. 40% du temps chez son ancien employeur). Il est désormais passé au 100% remote depuis qu’il est devenu jeune papa cet été.

Melow est régulièrement revenue au bureau depuis la fin du premier confinement. Elle passe alors sur un rythme 50% remote et 50% bureau.

Je vous propose de découvrir ensemble leur quotidien en nous rendant tout d’abord dans le bureau de Matt.

À la rencontre de Matt, Lead Developer :👨‍💻 

Bonjour je m’appelle Matt, j’ai 29 ans, et je travaille pour Blacksmith en tant que Lead Developer.
Je vis au coeur de Paris avec ma femme et ma fille, qui a tout juste 2 mois aujourd’hui !
Auparavant, je travaillais pour un autre client à 50% remote / 50% sur place. J’ai donc l’habitude du télétravail et cela me convient, même si je préférais pouvoir venir sur place plus régulièrement.

Une pièce supplémentaire dans mon appartement serait bénéfique pour pouvoir mieux m’isoler. Je me suis, malgré tout, créé un espace bureau — où je peux brancher mon ordinateur portable sur un écran complémentaire pour plus de confort — dans mon salon depuis que je fais du remote working.

Le matin, je commence par mon petit déj et je me prépare pour être prêt à 9h30 pour le daily. 

Il est important de se créer une routine et de ne pas rester en pyjama quand on commence la journée de travail pour bien séparer le pro du perso. Je prends une pause vers 12h/12h30, mange rapidement pour faire une pause déjeuner relativement courte pour finir plus tôt ma journée et profiter de ma famille.
Merci Matt pour ce témoignage!

En effet, c’est top de pouvoir voir les bienfaits du télétravail dans son organisation au quotidien et l’avantage qu’il représente dans un emploi du temps compliqué de jeune parent.

Le télétravail encourage aussi plus facilement la communication asynchrone – ce qui facilite le focus lors des sessions de développement ou de création.

Même si nous sommes régulièrement connectés ensemble, le fait de continuer à se voir en présentiel de temps en temps avec une partie de l’équipe contribue à renforcer les relations entre collègues et la bonne humeur malgré le climat morose de 2020.

On a d’ailleurs fait une soirée en équipe réduite avant le couvre-feu parisien et je me demande comment se déroule l’expérience de télétravail de Melow depuis… allons lui demander !

 

À la rencontre de Melody, Directrice Artistique :👩‍🎨 

Je m’appelle Mélody, j’ai 30 ans et je suis Directrice Artistique chez Blacksmith. Je vis à Boulogne-Billancourt en appartement, j’ai beaucoup de chance d’avoir un balcon avec une vue panoramique sur Paris. C’est un véritable confort d’avoir la possibilité de pouvoir travailler en extérieur et au soleil. J’ai multiplié mes espaces de travail, le balcon pour les réunions et les petites tâches, mon bureau avec mon siège de gamer pour une concentration maximale sur mes créas.

Au fil du premier confinement, une « routine » s’est installée, à 9h30 je commence avec un daily, ensuite j’organise ma journée, selon les différents projets, je n’ai pas de journée type. Une fois la journée terminée, j’enchaîne avec une séance de corde à sauter et de yoga pour bien finir la journée. 

Une fois déconfinée, j’ai eu la possibilité d’alterner entre remote et bureau. Grâce à cette routine, j’ai pu alterner bien-être et vie sociale avec mes collègues. 

Depuis ce nouveau confinement, une autre routine s’est installée et on se retrouve sur Discord dans un salon de discussion “Machine à café” pour une ambiance « comme au bureau ».

Avec Blacksmith, je sais que j’ai une liberté totale pour organiser mes journées.
Ce témoignage nous montre comment un cadre de télétravail agréable permet de travailler sereinement et comment l’économie de temps sur les transports en commun peut être mise à profit pour améliorer son bien-être.

Alterner entre remote et bureau permet de tirer parti des deux situations et de prendre plaisir à être focus sur ses tâches depuis la maison sans risques d’interruption mais aussi de pouvoir déjeuner avec ses collègues et garder un lien d’équipe fort.

Constat de cette immersion avec mes collègues :🧭

Il est maintenant temps de passer aux conclusions de notre enquête sur le télétravail !

Finalement, les dispositifs en réaction du COVID-19 ont fait évoluer les pratiques sur le télétravail par la force et ce qui pouvait être perçu comme une contrainte dans un premier temps est vite devenu un atout pour l’équipe et le bien-être au travail.

Ces derniers mois, un de nos Lead Dev est ainsi parti de Paris pour aller s’installer en Savoie et notre dernier stagiaire a fait une partie de son stage à Paris, une autre à Nantes et une autre en Grèce…

Partant d’un modèle initial à 99% au bureau et ayant basculé sur un modèle où le télétravail domine, nous pensons que chez Blacksmith le futur du travail sera sur un modèle comportant à minima 50% de télétravail.

S’il nous semble encore difficile de se séparer totalement de bureaux qui font partie de l’identité d’une agence / startup-studio et ont un impact dans l’image perçue par nos clients, il est aussi difficile d’imaginer revenir au 100% on-site work.

Que peut-on observer d’autre ?🤠

L’application du télétravail partiel comme du full-remote a montré qu’on pouvait développer le bien-être au travail, cela sans sacrifier pour autant la productivité de l’équipe et l’engagement de chacun.

Bien entendu, tout cela ne peut fonctionner que si le télétravail peut être effectué dans un cadre qui est propice à la concentration et si les télétravailleurs sont responsables, bienveillants et qu’ils se sentent bien dans leur entreprise.

Chez Blacksmith, nous faisons ainsi des points de suivi individuels bi-mensuels pour prendre les feedbacks de chacun, communiquer le plus tôt possible s’il y a des sujets importants à aborder, mais aussi pour remercier nos talents sans qui rien n’est possible.

 

Merci à WeLoveDevs pour cette opportunité, big up (ça se dit en 2020?) à notre équipe en or et … “À vous les studios !” 😉

 

Jeff

Jean-François ARNAUD

Founding Partner & CEO @ Blacksmith

Blacksmith

Équipe, stack, locaux…
Découvrez pourquoi les développeurs
aiment Blacksmith sur leur page entreprise.

Voir la page

Laisser un commentaire