Chez Back Market, on a un mot pour décrire notre culture: Sabotage!👩‍🔧

C’est notre valeur unique, cardinale et l’ADN de tous nos salariés. C’est grâce à elle qu’on peut réagir vite, de façon pragmatique et tous ensemble face à l’imprévu et pour arriver à nos fins. Notre culture – à travers cette valeur – a permis de faire du confinement une opportunité plutôt qu’un problème, et renforcer nos liens internes. Voici comment. 

Quand on rentre chez Back Market, on joint une tribu. Cela fait d’ailleurs partie d’un de nos principes : “One loving & free-spirited tribe”. On a la chance de travailler sur un projet fort et impactant socialement – combattre l’industrie du neuf en proposant des produits reconditionnés – qui permet d’impliquer chaque Back Maker (salarié) dans la réussite de l’entreprise. 

On a aussi un deuxième principe: this is Sparta ! Cela veut dire qu’on ne se bat pas seul, on avance ensemble, côte à côte et dans un but commun. Cela implique – jusqu’il y a peu – qu’on avait une culture très présentielle: des événements groupés (All-hands, Some-hands, etc.), des WednsDIY (ateliers DIY du mercredi), ou encore des invitations “Backstage” (concerts, festivals, etc.) entre Back Makers. 

Lorsque le premier confinement est arrivé, on a donc dû travailler dur pour adapter notre culture à notre nouveau mode de travail, mais ça a été aussi beaucoup moins difficile que prévu grâce à la flexibilité et l’implication de nos salariés. 

Des best practices en veux-tu en voilà 🗺️

La première chose qu’on a faite, c’est de mettre en place un “Remote Playbook” (sur Notion) pour partager les bonnes pratiques liées au mode télétravail. Comment installer une station de travail optimale, s’assurer de garder le contact et communiquer fréquemment, instaurer une relation de confiance entre manager et managé, mettre en place des routines et bien déconnecter en fin de journée et le weekend, etc. Nous avons pu rassembler ses pratiques grâce à nos salariés déjà en télétravail. On envoyait aussi des rappels réguliers sur chaque ‘tips’ via slack.

On a aussi lancé des “Brown Bag Lunch” – cad des rendez-vous à l’heure du déjeuner – animés par des experts sur le télétravail (soient nos salariés internes, soient des coachs externes) pour apporter toujours plus de bonnes pratiques sur la culture du travail à distance.

 

De la flexibilité et des pauses🧘‍♂️

A part les grands patrons du CAC40, on est tous conscients que dans la réalité, on a tendance à travailler plus quand on est seul chez soi, et à moins prendre soin de soi. 

  • Au-delà de notre combat contre les meetings inutiles, on a voulu formaliser les moments de pause en proposant à tout le monde de les caler sur leurs agendas respectifs (on les appelle les AFK: Away From Keyboard). On a aussi montré à tous comment se déconnecter de tous les outils internes les soirs et les weekends. En montrant l’exemple au niveau des heads of, cela a permis de décomplexer tout le monde sur l’aménagement des horaires.
  • Les parents ont été très durement touchés par la première vague de confinement. On a donc décidé de proposer un temps partiel (via le dispositif d’activité partiel) en compensant la perte de salaire. Et parce qu’on sait que c’était difficile aussi pour les enfants, on a envoyé un joli colis surprise à toutes les familles !
  • Enfin, parce qu’au bout d’un mois de course contre la montre, d’adaptation au nouveau mode de travail et une activité business en croissance (une chance pour nous), tout le monde était épuisé. On a donc offert un jour de congé à tous: le “International Napping Day”

Un aménagement de la station de travail👷‍♀️

On savait que – malheureusement – tout le monde n’avait pas les mêmes conditions de travail chez soi, selon la taille de l’habitation notamment. Alors, on a voulu rééquilibrer les choses. On a donc lancé plusieurs initiatives pour offrir à nos salariés un meilleur aménagement:

  • une proposition de location de bureau et siège pour tous nos salariés qui en ont besoin, gratuitement pour eux. L’entreprise s’occupe de la livraison et de l’installation, ainsi que de la récupération du matériel dès que ce n’est plus nécessaire.
  • un code promo de 150€ à dépenser sur Back Market pour tout achat d’écran, souris, clavier et casque audio (ce sera pas les cordonniers les plus mal chaussés cette fois!)
  • une session d’une heure avec une architecte d’intérieur pour trouver le meilleur aménagement possible, surtout dans les petits espaces. 

Garder le lien🤝

Au-delà de la station de travail, pour nous le plus important c’était de ne pas perdre le lien avec l’équipe et avec l’entreprise dans son ensemble. 

  • Pour ça, on a proposé aux équipes d’instaurer un rendez-vous journalier sur zoom pour pouvoir discuter, détecter les tensions et les essoufflements, et se détendre (ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on est seul devant son écran).
  • On a aussi mis en place des “donut coffee” pour des rencontres entre 3 salariés choisis au hasard. C’est une application slack qui est très bien faite, car elle gère tout: l’algorithme de choix des personnes, la proposition automatique de dates selon les disponibilités de chacun, et l’envoi de l’invitation en 1 click dans le calendrier. Cela a beaucoup aidé les nouveaux collaborateurs notamment, qui ne pouvaient pas bénéficier des rencontres informelles dans les bureaux, en découvrant des gens en dehors de leurs équipes respectives.
  • Grâce à nos salariés les plus sportifs, on a pu mettre en place des séances de sport hebdomadaires ouvertes à tou(te)s et encadrés directement par nos coachs internes!
  • Enfin, on a lancé plusieurs “challenges” internes via Slack pour partager du fun, de la légèreté et un appel à la créativité! Pour n’en citer que quelques-uns: partager une photo de ses plus beaux chaussons, montrer un souvenir de son enfance ou jouer à des quizzs!

Et après ?💁‍♂️

C’est encore très difficile de se projeter post confinement vu l’état actuel des choses. 

Finalement, ce que l’on a appris, c’est que Back Market ne sera pas une entreprise totalement en remote, mais qu’on sera beaucoup plus flexible sur la balance télétravail/bureau (on pense à du 2 jours de présence par semaine). 

Aussi, on a besoin de ce lien, notamment pour nos salariés les plus juniors et pour les nouveaux. De plus, on a accueilli 120 personnes depuis le début du confinement, et on comprend bien que ce n’est pas aussi magique et facile que quand on le fait en présence du manager et de l’équipe à côté de soi. 

En conséquence, on sait que ce télétravail forcé renforce certaines inégalités, selon la taille de l’habitation, la situation familiale ou des risques psycho-sociaux (malgré tous les efforts que l’on peut mettre en place). C’est pourquoi, pour ces personnes qui préfèrent le présentiel et qui n’ont pas choisi une entreprise à distance, on doit pouvoir leur offrir un endroit pour travailler au mieux. 

En revanche, on a vu qu’on pouvait fonctionner à distance et on a confiance dans la capacité de chacun de gérer son temps de travail et son équilibre vie pro/vie perso au mieux. On a d’ailleurs ouvert la possibilité d’un contrat en full-remote pour tous nos salariés avec au moins un an d’ancienneté. 

Et en attendant, on sabote au mieux ! 

 

—————————————–

 

Retrouvez les témoignages-portraits de collaborateurs-trices 👩‍💻

 

Nicolas Tricot, Head of Engineering

Comment vous êtes-vous adapté à votre nouvel espace de travail ?

J’ai la chance de pouvoir avoir une pièce dédiée dans mon sous-sol où je peux travailler au calme, même s’il m’arrive d’entendre parfois les pas des enfants à l’étage du dessus ou quelques disputes ! En temps normal, mon bureau avait plutôt tendance à se remplir de paperasse ou d’affaires diverses mais avec le confinement j’en ai profité pour faire un grand nettoyage et me libérer un maximum d’espace. Peu d’affaires pour garder les idées claires ! En plus j’ai pu bénéficier du partenariat entre Back Market et Flexlab pour avoir enfin une chaise confortable ! Donc maintenant je suis paré pour traverser cette période dans les meilleures conditions de travail…

Quelle organisation avez-vous ?

Peux-tu clarifier cette question ? J’ai l’impression qu’elle est un peu redondante par rapport aux questions 1 et 3…)

Décrivez-nous votre routine quotidienne.

Dès le réveil je m’occupe de mes enfants pour les préparer à aller à l’école (notamment la plus jeune qui a encore besoin d’un peu d’aide pour s’habiller…). Ensuite on prend le petit déjeuner en famille. Dès que tout le monde est parti pour l’école, je pratique une séance de sport “fractionné” d’environ 30 min (inspiré par les exercices proposés par Anthony, Chris & Lou !) suivi d’une bonne douche ! Je commence ensuite la journée de travail vers 9h au calme (avant la tempête !) puis enfin les stand-ups de équipes et tout ce qui s’ensuit. Le remote fait que l’on a tendance à enchaîner les réunions les unes après les autres sans pause alors j’essaie autant que possible de garder un peu de temps entre 2 réunions pour m’aérer l’esprit (café, etc.).

Le midi, je profite de la pause pour sortir prendre l’air jusqu’à la boulangerie du quartier pour prendre un repas et utiliser mon crédit de tickets restos qui s’accumule !

Enfin, la journée se termine entre 18h et 19h en fonction des sujets sur le feu pour ensuite aller passer du temps avec ma famille.

Qu’est-ce qui vous rend heureux en cette période ?

Le gain de temps (un peu plus de 2h par jour !) et le stress en moins que je gagne en ne prenant pas les transports en commun ! Je répartis ce temps principalement entre la famille et plus de sommeil (et de temps en temps aussi un peu de jeu vidéo le soir pour décompresser…) Du coup je suis plus reposé et beaucoup plus disponible pour ma famille : tout le monde apprécie !

 

Loïck Le Digabel, Front-end Chapter Lead 

Comment vous êtes-vous adapté à votre nouvel espace de travail ?

Je viens tout juste de déménager (super timing je sais), et je n’ai pas encore pu acheter ce qu’il me fallait pour travailler efficacement en télétravail. Je n’en faisais que peu avant la crise sanitaire (par choix), mais c’est subitement devenu la norme. Le partenariat Flexlab avec BackMarket m’a permis de me créer un espace de travail dédié et rapidement (chaise & bureau). C’est quand même bien mieux pour le dos que de travailler du canapé.. 🙂

Quelle organisation avez-vous ?

Je vis à Paris, donc chaque m2 compte ! En revanche, j’ai tout de même pu m’aménager un endroit purement lié au travail ce qui va me changer du précédent confinement.

Qu’est-ce qui vous rend heureux en cette période ?

Le confort d’être bien chez soi! Et puis évidemment, être en contact régulier (via zoom / facetime) avec mes proches est essentiel pour moi.

 

Marcy Charollois

Auteur Marcy Charollois

Plus d'articles de Marcy Charollois

Laisser un commentaire