Marine Deman : « je suis fière d’oser cette reconversion et je serai rassurée lorsque j’aurai, dans un premier temps trouvé mon stage ! »

Quand j’ai fait mon appel à témoins, Marine m’a de suite contactée. J’ai trouvé son parcours audacieux. C’est un sacré pas de passer de la cosmétique au métier de développeur.
De plus, je suis ravie de voir que de nombreuses filles/femmes s’intéressent au métier de développeur. Je suis enchantée de voir qu’on peut dire « développeuse informatique » sans que cela sonne bizarre. Je suis contente que Marine renforce cette identité par sa reconversion. 

Bonne Lecture !

Marcy.

Qu’est-ce qui t’a motivé-e à te reconvertir ?

J’ai une formation dans la formulation de produits cosmétiques. J’adorais ça mais malheureusement, j’ai enchaîné les contrats intérimaires et CDD sans jamais obtenir de CDI. Cela est devenu très important pour moi.
À l’issu de mon dernier contrat, ayant encore des difficultés à trouver un poste, j’ai pris le temps de la réflexion pour me pencher sur une idée de reconversion. En parallèle, j’ai eu des mails de pôle emploi me proposant des réunions. Le sujet ? Les femmes dans le secteur du numérique. J’y suis allée un peu par curiosité au début. Je me suis vite rendu compte qu’il y avait beaucoup de formation et d’aide pour se reconvertir dans ce domaine. Le secteur du numérique étant très porteur, j’espère décrocher enfin le graal à l’issu de ma formation !

Comment l’a vécu ton entourage ?

Très bien, tout le monde m’encourage dans ce nouveau défi. Entre patienter qu’un poste qui me corresponde tombe du ciel, accepter un job qui ne me plait pas… Où aller de l’avant pour apprendre un nouveau métier qui m’attire et me permettra d’obtenir un emploi stable, mon choix a vite été compris.

En tires-tu une satisfaction personnelle ?

Oui, car c’est une formation intensive ou il faut s’accrocher, ce n’est pas encore terminé mais pour le moment ça se passe bien. Je me dis aussi que tout le monde n’a peut-être pas la motivation nécessaire pour se lancer dans une reconversion, en quelque sorte ça me donne un peu plus confiance en moi et en ma réussite.

Prends-tu ça comme un challenge ou une opportunité (ou les deux) ?

Je peux vous le dire : les deux ! C’est l’opportunité d’enfin trouver un CDI, de pouvoir me stabiliser. Et en même temps, je vis ça comme un défi dans le sens où cet univers est tout nouveau pour moi, ce n’est pas rien de reprendre les études de zéro et d’enchaîner l’apprentissage des différents langages.

Es-tu fière de ton parcours pro ?

Pour le moment je suis fière d’oser cette reconversion, je serais fière et rassurée lorsque j’aurai dans un premier temps trouvé mon stage !

Comment se passe une recherche de stage quand on est reconvertie ?

Pour le moment moyennement. Je n’ai pas encore trouvé, j’ai eu plusieurs retours négatifs pas très précis quant au motif du refus. Je me demande si les entreprises ne sont pas frileuses à faire confiance à des profils atypiques en reconversion. Pourtant, j’ai divers atouts : je connais déjà le monde de l’entreprise, le fait de me reconvertir prouve que je sais m’adapter, et que je suis aussi très motivée et déterminée.
Marcy Charollois

Auteur Marcy Charollois

Plus d'articles de Marcy Charollois

Laisser un commentaire