Chaque année l’Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement publie une étude commandée auprès de Kyu Lab sur l’emploi dans la Branche Syntec. On y retrouve 4 secteurs, Ingénierie, Conseil et Étude (les cabinets de recrutements adhèrent souvent à ce syndicat), Numérique et Évènementiel. L’étude de cette année est vraiment concentrée sur l’impact du COVID sur l’industrie. La mauvaise nouvelle, c’est que le creux de la vague n’est pas passé : entre 1 et 11% d’emploi perdu pour la branche sont attendus au S1 2021. La bonne nouvelle, c’est que le numérique s’en sort le mieux et reste le plus attractif en termes d’emploi.

L’étude est disponible publiquement sur le site de l’OPIIEC et comprend un focus sur les régions Occitanie et Grand Est. Les acteurs institutionnels sont très impliqués dans le fait d’avoir un rapport par région rapidement.

Pour rappel, début 2020, le secteur du numérique en France représentait 570K salariés et 23K créations d’emploi nette en 2019. L’industrie du logiciel et du service en informatique était toujours en croissance de chiffre d’affaires depuis 10 ans. Elle représente une industrie de 89 milliards d’euros, comparable à l’industrie pharmaceutique (46,1 Mds), l’automobile (135 Mds).
Les créations d’emplois nettes représentaient 4% de croissance de l’effectif en 2019 et plus de 6% de croissance en 2018.

Source : Chiffres Clefs Syntec Numérique 2020

Pour les chercheurs d’emploi, il a été 4 fois plus dur de trouver un premier emploi dans le numérique en 2020

Cela concrétise les retours des candidats qui se sont inscrits sur WeLoveDevs en 2020 et aux différents acteurs qui ont pris la parole sur notre blog (Les obstacles à la reconversion: pourquoi devenir développeur est devenu si difficile ? ou Le marché des devs est-il en pénurie?). Faire une reconversion en 2019, n’était pas facile. Beaucoup se sont lancés dans le projet avant le premier confinement. Il faut que vous l’entendiez, cette année cela a été encore plus difficile, et cela risque de ne pas se déverrouiller en 2021.

Dans tous les cas, je tiens à vous dire que WeLoveDevs sera à vos côtés. Chaque semaine on allumera l’antenne libre pour répondre à vos questions et vous soutenir dans votre projet.

Pour les formations, est-ce qu’on va diminuer les volumes ?

A priori, le secteur du numérique reste l’un des plus attractifs et les financements publics ne devraient pas diminuer.
Plusieurs acteurs ont décidé de se tourner vers des formations certifiantes plus qualifiées, et d’ajouter de l’alternance.

Pour les entreprises, le marché n’a jamais été aussi détendu

Les entreprises aujourd’hui n’ont qu’à publier des annonces ouvertes aux juniors pour récolter des dizaines de candidatures motivées. Si votre entreprise veut absolument recruter des candidats expérimentés, le constat est triple. Tant que les frontières seront fermées, il sera compliqué d’importer des talents étrangers. Il faudra donc soit investir dans la formation de vos collaborateurs, soit être plus attractifs que vos concurrents directs : le télétravail est un motif de changement de poste.

Recruter des candidats juniors a également la vertu d’améliorer la diversité dans les entreprises. Les formations en reconversion sont plus inclusives, envers les audiences qui sont moins privilégiées.

Pour les développeurs expérimentés en poste

J’attire premièrement votre attention sur le fait que cette année l’étude ne donne pas d’impact sur l’emploi des indépendants. On ne sait pas s’il est plus facile de se lancer en Freelance ou pas. Par contre l’internalisation des ressources IT remonte dans les craintes des dirigeants d’ESN particulièrement cette année et le chiffre d’affaires du secteur est toujours en recul.

Deuxièmement, pour attirer des compétences de l’étranger, les salaires de nos métiers avaient été clairement revus à la hausse, en particulier à Paris. Cette tendance haussière pour les profils avec une bonne employabilité va continuer à cause de l’isolation de la branche. Changer de boîte pour avoir une augmentation risque d’être un peu moins facile. Parce qu’il y a moins d’acteurs qui vont recruter dans les prochains mois.
Par contre, il est toujours sûr de démissionner pour prendre un poste en télétravail par exemple.

Quoi qu’il en soit, en 2021, WeLoveDevs reste à vos côtés. L’équipe est toujours particulièrement motivée pour vous proposer du contenu de qualité qui vous accompagne dans votre projet professionnel. N’hésitez pas à consulter la une de la semaine. On cherche toujours des développeurs qui veulent prendre la parole sur le blog ou dans nos émissions. Cette semaine, j’enregistre 4 podcasts pour que vous ayez de beaux portraits à découvrir dans les semaines à venir. Et je serais sur Twitch pour discuter en direct Mercredi 👍

 

Damien Cavaillès

Auteur Damien Cavaillès

Plus d'articles de Damien Cavaillès

Laisser un commentaire