Christopher Kumla- « Je suis persévérant et j’ai la chance d’avoir une femme à mes côtés qui me donne de la force tous les jours.« 

Christopher est une personne pugnace qui a fait de son itinéraire professionnelle, une vraie force. J’espère que son témoignage vous donnera envie d’aller au bout de vos rêves. Bonne lecture !

Marcy.

Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir dev ?

J’ai voulu devenir Dev parce que j’avais envie de travailler dans le milieu de l’informatique et je me suis toujours dit que je voulais vivre de mes propres créations et projets. C’est pourquoi j’ai commencé en autodidacte pour me faire la main, découvrir comment communiquer avec la machine. Quand on sait coder, on a une multitude de possibilités, on peut créer ses propres sites, on peut faire du web, du gaming, de la 3D, on peut tout faire.

Comment l’a vécu ton entourage ?

Au début, ils étaient sceptiques. Surtout mes parents parce que je me suis beaucoup cherché. Mais je suis persévérant et j’ai la chance d’avoir une femme à mes côtés qui me donne de la force tous les jours. Quand ils ont vu que je me donnais à fond et que j’étais passionné, ils ont compris que j’aimais ce que je faisais, même s’ils comprennent pas toujours ce qu’est mon métier.

En tires-tu une satisfaction personnelle ?

Ah bien sûr ! J’ai travaillé sur plusieurs projets, à la fois professionnels et personnels. Je me dis que j’ai de l’or dans les mains. C’est une réelle satisfaction de pouvoir donner vie à ses projets. Je découvre tous les jours des compétences que je n’aurais pas imaginé il y a quelques années.

Prends-tu ça comme un challenge ou une opportunité (ou les deux) ?

Sans hésiter les deux. C’est un challenge parce qu’aujourd’hui, le marché de l’IT est complexe, le marché du recrutement IT plus particulièrement. On est arrivé au point où les processus de recrutement ne sont pas en phase avec nos métiers. Et c’est là qu’est le challenge pour nous Développeurs, car on a ce devoir d’éduquer les entreprises à comprendre ce qu’est notre métier. Ça peut être un frein et je connais beaucoup de Développeurs qui ont fini par être dégoûtés de leur métier.

Cependant, c’est aussi une opportunité parce que malgré tout, si une porte se ferme, une autre s’ouvre. Comme je disais, il y a beaucoup de possibilités, on peut devenir freelance, on peut lancer son activité, il suffit d’être curieux et débrouillard et ne pas avoir peur de prendre de risque. À mon sens tous les métiers sont à la fois challengeants mais représentent aussi une opportunité.Alors, il faut savoir tirer son épingle du jeu.

Comment ton projet se définit-il ?

Si ça ne se résumait qu’à un projet. J’en ai plusieurs. Actuellement, je cherche une opportunité de Développeur Front-End, en freelance ou en CDI. Mais j’ai aussi fondé un studio de jeux avec ma femme. Je m’y suis consacré à 100% pendant plus d’1 an et demi, et depuis, on avance dessus sur notre temps libre. L’objectif étant bien évidemment de travailler sur ce studio de jeux à long terme. Et comme j’aime entreprendre et que j’aime travailler sur plusieurs projets, j’ai pas mal de choses en cours. Qui sait ce que l’avenir me réservera. En tout cas, il y a plusieurs pistes à exploiter.

Es-tu fier de ton parcours pro ?

Oui j’en suis fier, particulièrement parce que j’ai su prendre des risques et sortir de ma zone de confort. En sortant de mon école, j’étais junior, j’étais plutôt Développeur exécutant. Lancer mon studio de jeux, travailler sur des projets personnels, tout ça m’a permis d’évoluer et de quitter ce rôle d’exécutant. J’ai acquis de nombreuses compétences, découvert de nombreux aspects sur les métiers du Marketing Digital, comme la gestion de campagnes d’Acquisition, le community management, le Webanalytics, … Je continue d’explorer des outils, des langages, des compétences liées à d’autres métiers (comme l’UX/UI, le SEO, …). Sans cette prise de risque, je ne serai pas là où j’en suis et si c’était à refaire, je le referai sans aucun doute.

Marcy Charollois

Auteur Marcy Charollois

Plus d'articles de Marcy Charollois

Laisser un commentaire